Votre panier est vide  Votre compte

Blog

Des jeunes mécanos sur le circuit Bugatti aux 24h du Mans

5 jeunes mécaniciens; Fabien Gautier, Mike Valceschini, Arthur Girod, Quentin Bernard et Christopher Moreau âgés de 18 ans à 20 ans, ils ont vécu une expérience magique sur le circuit Bugatti aux 24h du Mans. Mike, Fabien et Christopher sont en Formation Bac Pro MAVA (Mécanique après vente auto) option motocycles et Quentin et Arthur sont eux, en BTS MAVA option motocycles.

17952538 274422292967930 6640186456989423924 n

De gauche à droite : Fabien Gautier, Arthuer Girod, Christopher Moreau, Mike Valeschini et Quentin Bernard

Ils ont souhaité réitérer l’expérience d’une course de 24h avec le Girls Racing Team. Après une première expérience au Bol d’Or en septembre 2016, où ils étaient accompagnés de leurs professeurs Damien Nanoboff et Laurent Gros en partenariat avec l’IMT de Grenoble, ces jeunes mécanos ont une nouvelle fois accompagné le Team pour les 24H du Mans en Avril 2017.

« J’ai eu la chance de faire le bol et Le Mans avec le team » Christopher Moreau

Les jeunes mécanos sont conscients de leurs chances et ont montré leur professionnalisme pendant ces 24H. Nous n’avons pas eu de soucis particuliers lors de nos passages au stand. Ils étaient efficaces et réactifs dans la tâche qui leur a été donnée.

« Nous avons eu aucun soucis mécanique sur la moto pendant la course, ce qui reste notre première satisfaction en tant que mécanicien » Fabien Gautier

Arrivés en cours de semaine, ils se sont très vite adaptés à l’ambiance du team, aux pilotes et ont été directement mit dans l’ambiance avec la chute de Margaux lors des essais. Une nouvelle fois nous avons pu remarquer leur professionnaliisme et leur réactivité.

« Une ambiance à la « bonne enfant » régnait entre nous ce qui nous a rapproché les uns des autres. Mais une fois dans les paddocks tout le monde était sérieux et concentré. » Quentin Bernard

 La course a été pour eux, intense que ce soit sur le plan physique ou émotionnel. Pour la plupart d’entre-eux, c’était leur première fois sur le circuit Bugatti et de surcroît  leur première fois où ils étaint mécaniciens dans les stands des 24h du Mans ! 

« J’en ai pris pleins les yeux et les oreilles » Mike Valeschini

Ils souhaitent remercier le Girls Racing Team pour cette expérience inoubliable et tout spécialement, Pierre Pesselier et Muriel Simorre sans qui tout cela ne serait possible.

« Nous remercions une nouvelle fois toute l’équipe pour ces moments, c’était magique ! » Arthur Girod

Le Girls Racing Team remercie ces jeunes mécanos pour leur professionnalisme et leur dévouement lors des ces 24H du Mans. Nous leurs souhaitons pleins de belles choses pour l’avenir !

Lady's Bike parle du Girls Racing Team

Ces femmes pilotes qui participent au Bol d’or !

Quatre femmes ont fait appel à leur endurance et se sont lancées sur le circuit Paul-Ricard lors des 24 heures moto du Bol d’or en Septembre 2016.

Muriel Simorre, pilote, 44 ans, créatrice de l’équipe.
Melissa Paris, pilote, 33 ans.
Jolanda Van Westrenen, pilote, 30 ans.

#19  Girls Racing Team

Elles sont trois, elles sont pilotes et avec leur manageur (Laura Costa, une femme également), elles forment le Girls Racing Team.

La fondatrice de l’équipe, Muriel, a commencé la course à 40 ans et en a aujourd’hui 44 ans. « Avant, je faisais des balades à moto en ville. C’est en voyant mon petit ami courir en circuit que j’ai commencé à m’y intéresser et que j’ai voulu m’y mettre moi aussi. On m’a souvent demandé si ça ne me faisait pas un peu peur, à mon âge, mais que ce soit en ville ou en Supersport, mon âge ne m’a jamais inquiété. »
Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour relever des défis ! C’est ainsi qu’après avoir participé à différentes courses, Muriel a décidé de s’inscrire pour les 24 Heures moto.
« Je préfère les courses d’endurance aux sprints. Pendant un sprint, la moindre petite erreur est souvent fatale. Dans les courses d’endurance, par contre, on a le temps de rattraper d’éventuelles erreurs et il y a un vrai résultat final, un peu comme une consécration. Je crois que c’est ce qui me plaît. Et lors d’une course, bien évidemment, le travail d’équipe est primordial. Il faut se battre ensemble. » Nous avons pu vérifier ses dires en côtoyant les membres de l’équipe pendant la course. Si l’ambiance était certe un peu tendue, nous avons néanmoins pu admirer les pilotes et les membres du staff discuter et rire ensemble. C’est probablement lors des relais que nous avons constaté toute l’efficacité de leur travail d’équipe.

Muriel n’a pas été la seule à montrer ses exploits lors des 24 Heures moto. Ses deux coéquipières, Mélissa, pilote américaine qu’elle a rencontrée lors d’un entraînement pour une course féminine, et Jolanda, pilote néerlandaise, ne sont pas passées inaperçues elles non plus ! Mélissa et Jolanda participent chacune, à des courses dans la catégorie 600cc dans leur pays respectif. L’américaine n’est pas totalement étrangère au bataillon puisqu’elle avait déjà participé aux 8 Heures de Suzuka en 2014, où elle avait montré son agressivité sur le circuit et prouvé que les femmes aussi pouvaient faire des étincelles.

Lors du Bol d’or, les équipes à se retirer sont relativement nombreuses. Même au sein des équipes les plus expérimentées, le point principal sur lequelle les coachs et les pilotes se focalisent est tout simplement d’aller jusqu’au bout de la course. Au total, pas moins de 23 équipes ont dû abandonnées. Cela n’a néanmoins pas découragé cette Girls Team qui, grâce à son énergie et au soutien de ses mécaniciens, manageurs et autres membres de l’équipe, a pu terminer la course en 23e position.

Image 1 : La pilote, Mélissa Paris lors des 8 Heures de Suzuka.

Image 2 : Jolanda s’apprête à relayer sa coéquipière

Image de gauche : La pilote Muriel, créatrice de l’équipe, a commencé à courir il y a seulement quatre ans. Son petit ami, mécanicien, et la manageur sont là pour l’épauler afin q’elle puisse se concentrer sur la course.

Image de droite: La manager de l’équipe et le staff encouragent leurs pilotes

18280641 722948087887496 1303139763 n

Img 1508

Le Girls Racing Team aux 24h moto 2017 : le récit d'une semaine inoubliable

1er jour : (10/04/2017) ARRIVEE AU MANS

Arrivée aux alentours de 17h30 pour Muriel Simorre et son convoit, Margaux Wanham était déjà sur place, Amandine Creusot allait arriver d’une minute à l’autre et Mélissa Paris arrive en fin de journée via le train. Une partie du team est déjà présente, il faudra attendre le jeudi pour que le team soit au complet ( hé oui, ce n’est pas toujours évident de se libérer une semaine professionnellement).

Une fois sur place, nous savions que nous étions là pour passer une semaine riche en émotion sur ce mythique circuit des 24h du Mans.

Allez c’est parti, on retrousse nos manches et on déballe les camions ! 1 est prévu pour le box et l’autre pour l’intendance.

Ca y est ! La tente, le fourneau, la table et tout le matériel nécessaire sont installés. Demain, nous continuerons le rangement du box et nous installerons la cabine de panneautage.

Premier repas en petit comité mais qui est bien mérité…

2ème jour : (11/04/2017) 1ère SEANCE DES ESSAIS LIBRES

Ajourd’hui ceux sont déroulés les premiers essais libres de la semaine. Sous le soleil du Mans, les filles ont affinées les derniers réglages de la moto. Les essais de cette journée ont été positifs dans l’ensemble. Petite chute pour Amandine qui déclenche le premier drapeau rouge de la journée, mais pas de mal pour elle. Amandine, ne comprend pas sa chute ce qui lui donne un petit coup au moral, l’après-midi de roulage lui redonne confiance et elle retrouve des chronos en 1’43.

 Les filles confirment aussi que la moto est toujours aussi bien préparée, que les années précédentes.

Après les essais, la journée n’es t pas finie pour nos mécanos qui ne perdent pas une minute pour préparer la moto pour le lendemain. Hé oui, demain à lieu le contrôle technique et administratif. La moto sera vérifiée de A à Z suivant des critères et les filles devront faire vérifier leurs combinaisons, leurs casques, bottes… (Pour la prochaine course, je pense que la combinaison d’Amandine ne sera plus valide …;) )

Tout est ok, moto validée et les accessoires des filles aussi !

Petit tour de piste à pieds du circuit Bugatti en fin de journée pour les plus motivés.

Img 1162

3ème jour : (12/04/2017) CONTROLES

Sur la papier, cette journée parait reposante, mais en réalité cette journée est l’une des plus sportives pour les filles. Contrôle technique de la moto d’un côté et de l’autre les filles au contrôle administratif pour leurs équipements. Puis les filles ont eu le briefing où tous les pilotes assistent, des photos, une interview pour RTL … La journée de repos était tout de même, bien mouvementée. Demain une grosse journée nous attend, deuxième séance des essais libres et 1ère séance de qualification l’après-midi et essais de nuit.

4ème jour : (13/04/2017) 1ère SEANCE DE QUALIFICATION ET ESSAIS DE NUIT

Ce matin, les filles vont rouler tranquillement pour se mettre en condition pour les qualifications de cet après-midi.

16h10 : Ca y est, c’est parti ! Mélissa débute ces qualifications (pilote bleu). Elle réalise une bonne qualification avec un chrono de 1’43’’72

16h40 : Au tour d’Amandine (pilote jaune) de prendre le départ de ces qualifications. Pas de changement de pneu, l’équipe décide de garder le pneu arrière de Mélissa. Amandine a du mal à lacher les gaz puisque les drapeaux jaunes et les motos par terre défilent devant elle. Elle rentre tout de même au stand, avec le chrono qui affiche 1’44’’2. Après les retours d’Amandine sur le pneu, l’équipe décide de changer les pneus pour chaque relais.

17h : Au tour de Margaux (pilote rouge). Elle réalise une très bonne séance de qualification où le chrono affiche 1’42’’4, malheureusement suivi d’une petite chute qui condamne un de nos réservoirs de course (24L). Mais tout va bien, Margaux n’a rien et elle fait un très bon chrono !

17h20 : Au tour de Muriel (pilote vert). La séance de qualification ne se passe pas comme elle le souhaite, ses lunettes ne tiennent pas dans son casque alors que tout s’était bien passé pendant les essais libres (il vaut mieux ça, à la 1ère séance de qualification que le jour J). Muriel revient au box avec un chrono de 1’47’13. (Les qualifications de demain seront meilleures !)

A l’issue de cette première journée de qualification, nous sommes soulagés d’apprendre que la moto est qualifiée ! (Yes !!!!! 1er objectif atteint )

20h30 : début des essais de nuit. Pas de soucis de visibilité pour les filles, elles arrivent à prendre leurs répères et la piste est plutôt bien éclairée.

Img 1353

5ème jour : 2ème SEANCE DE QUALIFICATION ET PIT WALK

Aujourd’hui, l’équipe est sereine, mais pour deux d’entres elles c’est l’heure de la revanche. C’est au tour d’Amandine, n’étant pas satisfaite de la veille et ayant le moral gonflé à bloc, elle part avec une rage de faire mieux qu’hier. Retour au box, elle revient avec un bon chrono de 1’43’0 !

Ca y est, le tour de Muriel est arrivé. N’étant pas non plus satisfaite de la veille, Muriel s’est armée pour montrer qu’elle avait aussi sa place. Elle revient au stand, on peut voir sous son casque le sourire de sa satisfaction de « l’avoir fait » avec un chrono de 1’45’’5.

Fin des qualifications, nous partirons 54è sur 59 équipes à prendre le départ. Mélissa sera celle qui prendra le grand départ demain à 15h !

17h : ouverture du Pit Walk ! 2h de dédicaces intensives et des photos pour les filles !

Img 1361

6ème jour : (15/04/2017) WARM’UP / HOMMAGE ANTHONY DELHALLE / COURSE

10h : Warm’Up pour valider une toute dernière fois la moto.

13h : Hommage à Anthony Delhalle. Tous les team et pilotes, les spectateurs, la femme et les enfants d’Anthony étaient présents pour un ultime hommage, qui nous a donné des frissons.

14h : Début de la procédure de la course, le temps de la semaine était magnifique mais aujourd’hui il fait gris et froid.. Une marseillaise et le départ de la course ne va pas tarder à retentir ! Mélissa n’a pas l’air dans son assiete…

15h : Départ de la course, c’est parti pour 24h ! Mélissa rentre après 30 tours, elle ne se sent pas bien et a envie de vomir! Etonnement pour Amandine qui met son casque et part pour son relais. Après un premier bon relais, elle revient après 40 tours et amène le team à la 38è place. Aux alentours de 17h c’est au tour de Muriel Simorre de faire son premier relais, où tout se passe bien. Les filles restent très constantes lors de leurs relais. On Remonte doucement !

Les ravitaillements, se passent bien les garçons sont très réactifs et professionnels. La moto ne reste pas beaucoup de temps dans notre stand !

A 1h20, nous voila 32è au général ! Tout se déroule bien, moto et pilotes vont bien sauf Mélissa qui ne se sent toujours pas bien.

4h30 : Mélissa revient de son relais et part se coucher ! Amandine et Muriel doivent s’économiser pour assurer le relais que Mélissa ne fera pas. Elles passent une partie de la nuit à faire les relais à deux !

7h : le jour se lève sur le circuit Bugatti, les filles sont toujours en course et font toujours des relais très réguliers !

10h : Nous sommes à 5h de l’arrivée, la fatigue se lit sur le visage des pilotes mais leurs forces mentales montrent qu’elles en ont encore sous le pied ! (strong girls ;) )

Aux alentours de 14h Amandine part pour son dernier relais.

15h : elle passe la drapeau à damier ! Nous nous classons 30ème au classement général et 15ème en catégorie Superstock !

Mais surtout, nous devons la 1ère équipe 100% féminine à avoir franchi le drapeau à damier de la célèbre course des 24h moto au Mans !

Fin de la course, beaucoup de sourires sur les visages du team, mais aussi des pleures de joie, des bisous, des embrassades… Un bonheur immense que nous avons partagé ensemble, tout simplement !

Merci à nos partenaires, médias, marshalls, organisateurs de la course, amis, famille et au team de nous avoir suivis et soutenu pendant cette expérience inoubliable !

17917576 1517416284964640 5165875431812860587 o

A bientôt, pour de nouvelles aventures

Girls Racing Team #19 (écrit par Clémence Cazin)

Les retours d'aujourd'hui aux 24h motos

Ce matin, les filles étaient en essais libres pendant 2h. Les ressentis sur la moto ont été positifs pour les quatres pilotes. Les chronos ont commencé à descendre doucement au fur et à mesure des tours. Du côté de la mécanique, pas grand chose à signaler, mis à part la bonne préparation de la Yamaha-YZF R1 par les hommes de l’ombre !

A 14h, Margaux Wanham est reparti sur la piste du circuit Bugatti pour les essais libres de la Women’s Cup. Changement de moto pour Margaux, mais des chronos très positifs. Elle se place en tête de cette journée avec le meilleur chrono de la série A et B confondu ! Gazzzz Margaux !

15h40 : départ des qualifications des filles pour les 24 heures moto. Melissa Paris (bleu), Amandine Creusot (jaune), Margaux Wanham (rouge) et Muriel Simorre (vert). Durant cet après-midi, il y a eu une petite chute de Margaux Wanham mais un très bon chrono pour celle-ci avec 1’42’’4. Mélissa Paris fait aussi un bon chrono 1’43’’72,  tout comme Amandine Creusot 1’44’’29 et Muriel Simorre 1’47’’13. Les filles se classent 47ème arpès cette 1ère journée de qualification.

Une journée tout de même bien chargée mais qui ne s’arrête pas là pour les filles, à partir de 20h30 les essais de nuit auront lieux.

Nous vous donnons rendez-vous demain matin 10h, pour la 2ème séance de qualification.

17918566 10154578211212217 1018725634 n

Les 24 heures motos : Jour 1

Aujourd’hui, Mélissa Paris, Amandine Creusot, Margaux Wanham et Muriel Simorre se sont entrainées aux essais libres sur le circuit Bugatti. Sous le soleil du Mans, les filles ont affiné les derniers réglages de la moto puisqu’elles se sont entrainées sur la Yamaha-YZF R1 de course qu’elles auront lors des qualifications et de la course des 24 heures motos.

Les essais libres d’aujourd’hui ont été positifs, la moto était une nouvelle fois bien préparée par nos mécaniciens. 

Voici notre programme du reste de la semaine :

  • Jeudi matin essais libres
  • Jeudi aprem 1ere séance de qualification
  • Jeudi soir essai de nuit
  • Vendredi matin 2ème séance qualification
  • Samedi 15h départ des 24 heures motos

Nous pensons tout de même à Margaux Wanham pour sa participation à la Women’s Cup. Demain, elle participera aux premiers essais. Gazzzzz !

Le retour d'Amandine Creusot et Margaux Wanham sur les essais à Valencia!

A la mi-mars, les filles du Girls Racing Team, Mélissa Paris, Amandine Creusot, Margaux Wanham et Muriel Simorre se sont retrouvées pour des entraînements sur le circuit de Valencia, Espagne. C’était l’occasion pour les filles de prendre ou reprendre pour certaines, leurs marques sur la moto Yamaha R1 #19.

En exclusivité quelques mots d’Amandine Creusot et de Margaux Wanham sur ces essais qui ont démarré sous la pluie (Histoire de nous mettre en condition pour les 24 Heures motos le 15-16 Avril à Le Mans …)

Amandine Creusot :

« A mons arrivée à Valencia, j’étais un peu stressée  : reprise de la saison sur un moto inconnue ... un circuit inconnu ... et la pluie ! Youpi ! 

Quelques tours de piste et la R1 me met assez vite en confiance. 

Après une première journée sous une piste détrempée, il me tarde d'essayer cette machine de guerre sur le sec ! 

S'en suivent deux jours de beau temps ou je me régalais au guidon de cette machine avec un moteur de dingue. 

La 2D nous a aidée à progresser et voir les qualités et les défauts de chacune. 

Trois belles journées avec mes copines que je remercie énormément ! 

Merci les filles pour votre soutien 

Je vous adore 

See you too Le Mans 

Tornade#41 »

 

Margaux Wanham :

 

«  Ces 3 jours d'essai sur le circuit de Valencia ont été très bénéfique pour moi. J'ai pu apprendre à connaître et prendre en main la R1 avec laquelle j'ai eu un très bon ressenti. Roulant habituellement sur une Suzuki 1000 GSXR et n'ayant pas l'habitude des systèmes électroniques, j'ai tout de même réussi à m'adapter assez rapidement.

Nous avons eu des conditions météo différentes, ce qui nous a permis de pouvoir tester et valider différents réglages. L'acquisition de données nous a aussi permis d'analyser et de travailler plus en détails notre pilotage. L'ambiance dans le team est vraiment sympa, ça promet de bons moments pour la suite de notre aventure ! Une équipe sérieuse et rigoureuse, avec qui j'espère pouvoir me perfectionner d'avantage et partager cette superbe expérience des 24h du Mans » 

La suite de ces essais en images, gazzzz !

Unnamed 1Unnamed 2Unnamed 16Unnamed 11

Le Girls Racing Team fait appel à votre soutien !

Plus que 5 jours, pour la cloture de notre cagnotte participative ! Cela signifie aussi que si nous n’arrivons pas au bout de cette cagnotte, celle-ci sera restituée à chacun des donnateurs.

Lien de la cagnotte participative : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-girls-racing-team-aux-24h-du-mans-moto

Aujourd’hui nous vous demandons de vous mobiliser, afin de nous alléger de quelques frais pour les 24H motos, qui se dérouleront le 15-16 Avril prochain. La pratique de la moto est un sport qui demande beaucoup de budget, et sans nos partenaires et vous, chers lecteurs nous ne serions pas où nous sommes aujourd’hui : prêtes pour le départ des 24H motos (Le Mans), et on met les gazzz pour la participation au Championnat du Monde  de course d’endurance (EWC FIM).

Surtout n’hésitez pas à partager autour de vous, il ne reste que 5 jours ! La course est lancée !

Mention spéciale à tous nos donnateurs, nous vous remercions pour votre confiance et votre soutien.

A bientôt et gazzz !

Le Girls Racing Team remercie leurs sponsors, gazzz vers un long destin !

Nous voulions remercier tout spécialement nos sponsors, qui nous sont d’un très grand soutien. Mention spéicale à l’entreprise SARL PESSELIER, qui sans eux le Girls Racing Team n’existerait pas. Mais aussi à nos sponsors qui nous suivent depuis quelques années maintenant, Elios, STG, Le restaurant le Colisée, Rent Car Saint Martin d’Hères, Réservoir Pub, l’IMT de Grenoble, SIG, SKEED, PPL, SD Services, ATZ, HJC, Blues Brodeurs et aussi l’entreprise Richardson.

Merci aussi à nos nouveaux sponsors : Minerva Oil, le Quai Vin à Saint Martin d’Hères et A2SR à Annecy.

Gazzz vers de nouvelles aventures !

16700417 1283354521758623 5222906731322396055 oAtzEliosHjcImtMinerva oil 1PplRent carReservoir pubRichardsonSd servicesSkeedSigYamaha menduniStg14191905 1774601292780798 4814969158839898795 n

2015: Une deuxième 1ère place en 600CC Superstock

Le Girls Racing Team a retrouvé la première place sur le podium des 24h de Barcelone en catégorie 600 SST. Toute l'équipe s'est donnée à fond pour ce résultat et ça a payé. Cette année le niveau de la course était particulièrement élevé avec la présence d'équipes engagées au mondial d'endurance, mais nous avons su relevé le défi et nous hisser à la 14 émé place au général. Merci à cette équipe formidable, autant les pilotes que les mécanos....

Les Girls Racing Team, Jolanda Van Westrenen, Melissa Paris, Amandine Creusot et Muriel Simorre, au guidon de la YAMAHA YZF R-6 en catégorie 600cc – SST6 sont 1ère 600cc cette année à nouveau. Les pilotes ont fait une superbe course avec des chronos à couper le souffle. Un super Team qui remporte une très belle victoire bien méritée.  

Dsc7664Dsc7696Podium 2

Une belle seconde place aux 24H de Barcelone en 2014 en 600CC SST

Le Girls Racing Team est revenu mettre son titre en jeu. Celles-ci finiront la course à la 2ième place en 600cc Superstock, c’est Amandine Creusot qui passera le drapeau à damier à 15h00.

Après des mois de préparation, la moto et tout le matériel sont prêts, grâce au travail de titan de Laura, Louis et Pierre, pour participer à nouveau à la course d'endurance des 24H de Barcelone sur le mythique circuit de Catalunya.

 

Mercredi 2 Juillet : Nous prenons le départ pour Barcelone avec 4 camions et une voiture chargés à bloc. Après 7 h de route nous voilà devant l’entrée du circuit, je retrouve Jolanda et fais la connaissance de Kat. C’est l’heure de tout installer mais les jeunes de l’IMT qui nous accompagnent sont présents et efficaces. Tout le monde met la main à la pâte pour que tout soit monté avant le soir. Avec les filles, nous partons faire le tour du circuit à pied afin de découvrir, ou redécouvrir, le tracé.

 

Jeudi 3 : La journée est consacrée aux essais libres. Amandine doit se réhabituer à la moto, ça ne va pas durer, très vite la tornade fait de très bons chronos. Jolanda et Kat découvre le circuit et la moto, elles rouleront donc un peu plus. Malheureusement une averse vient stopper les essais pendant un moment. Lorsque la piste est à nouveau sèche, Jolanda repart, elle s’adapte très vite et ses temps sont excellents. Kat a un peu plus de mal mais ça va venir. Je ne roule pas trop longtemps afin de laisser les autres filles se familiariser avec la R6, mais je ne suis pas très contente de mes temps, 3 à 4 s moins vite que ce que je sais faire…. Décidement, je n’aime pas les Dunlop (mais ils sont obligatoires !!!)

 

Vendredi 4 : Les vérifications administratives et techniques se succèdent. En fin d’après-midi, nous entamons une séance d’essais libres. Je laisse rouler les autres filles, je partirai donc pour ma qualif sans avoir roulé avant, on verra bien !!!  A 18h, les séances qualificatives commencent. Amandine (pilote bleu) s’élance, plus que motivée, et nous fait des chronos de fou, en 1’59’’1. Tellement concentrée à essayer de faire 1’58 qu’elle ne s’arrête plus, ne voit pas le voyant de réserve et tombe en panne d’essence. La moto ne sera ramenée au box que 10mn plus tard, ce qui écourte la qualif de Jolanda qui va partir avec des pneus bien refroidis. Jolanda doit se contenter d’une demi qualif avec 2 tours pour réchauffer les pneus, qu’à cela ne tienne, Jolanda met du gaz et nous fait un magnifique 1’59’’8…. Ouf, cette mésaventure aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves. Kat s’élance à son tour et tourne en 2’06’’9. A mon tour et, comme d’habitude, je fais des qualif nulles en 2’05. Bon, le plus important c’est que nous sommes toutes qualifiées.

 

 

Les essais de nuit commencent, Amandine fera son relais avec l’essai du safty car. Le roulage de nuit donne des sensations extraordinaires. Je me fais vraiment plaisir à rouler la nuit, même si je n’avance pas bien vite pour mes 5 tours minimum obligatoires. Tout le monde roule afin de découvrir le roulage de nuit. Demain c’est le grand jour.

 

Samedi 5 : Le début de journée est assez détendu. Après une séance photos sur la pitlane avec le Team Alpes Endurance, nous nous prenons pour des stars pendant le pitwalk. On signe des poster et même des casquettes… !!!! Rigolant

Mais à 15h les choses sérieuses vont commencer. Nous nous élancerons 39ème sur la grille de départ (5ème en 600sst). C’est Jolanda qui prendra le départ. Il fait chaud, les organismes vous souffrir…

Feu vert, les 50 motos s’élance dans un départ type « Le Mans ». Jolanda fait un bon départ et remonte encore des places dès le 1er tour. Au bout d’une heure de course, nous sommes remontées à la 27èmeplace et 4ème en 600sst. Mais ce n’est que le début. J’arrive enfin à faire de meilleurs chronos en 2’03, même si ce n’est pas encore très bon. Amandine et Jolanda font des chronos de dingue et après 4h de course nous sommes montées à la 20ème place (4ème 600sst). Nous nous maintenons à cette place pendant de nombreuses heures. Après 10h de course, nous pointons à la 16ème place (3ème en 600sst). Nous sommes plus motivées que jamais… Il faut qu’on y arrive !!!

Là commence une grande bagarre entre le Girls Racing Team, la 94 et la 95… Vers 4h je pars pour mon relais de nuit, au bout de la ligne droite mon pied rate le sélecteur et je n’arrive pas à passer la 2nd, un petit tout droit, heureusement il y a un bon dégagement à cet endroit-là… Bon, je continue et fini mon relais. Lorsque j’arrive au box, je vois les mécanos s’affairer sur la R6 ??? Je demande ce qu’il y a, la moto est alors entrée dans le box pour une fuite d’huile, constatée déjà lors du relai d’Amandine. Constat, trou dans le filtre à huile… 10 mn d’immobilisation, vidange et la moto ressort. On repart, Gazzzz !!!

Après 18h, nous nous maintenons devant la 95, 3ème en 600sst. A la 19ème heure, nous sommes 18 ème et2ème en 600 !!!! La fatigue commence à se faire sentir mais la motivation est la plus forte. Allez les filles, on ne lâche rien…. Et nous ne lâcherons rien jusqu'au bout de la course.

A 15h Dimanche 6, Amandine passe le drapeau à damier à la 2ème place 600sst (16ème au général) …… avec 10 tours d’avances sur la 3ème. C’est notre meilleure place au scratch que nous n’ayons jamais fait.

Bravo les filles, encore un podium pour la 2ème année consécutive…

Je tiens à remercier toute la formidable équipe qui nous a entouré et soutenu dans ces moment sensationnels…Amandine creusot 24h de barcelone 2014Dsc01011

2013: 1ère compétition d'endurance pour le Girls Racing Team aux 24H de Barcelone

De retour de Barcelone après la course formidable des 24 H de Barcelone. Le Girls Racing Team est composé de 4 pilotes féminines : Amandine Creusot, Marie-Josée Boucher (Canada), Natalie Catherine Provost (Canada) et Muriel Simorre. Nous arrivons sur place au mythique circuit de Catalunya mercredi 3 juillet. Après quelques heures passées à l’installation du matériel, l’équipe part faire un tour du circuit à pied afin de reconnaître le tracé. En effet, Amandine, Marie-Jo et Natalie n’ont jamais roulé sur ce tracé.

Ca y est, c’est le départ nous somme surexitées.

Marie-Josée n’arrive pas à démarrer la moto et perd du temps (le stress sûrement). On se retrouve avant-dernières. Mais ce n’est pas grave, il y a 24 h de course. Après quelques tours, grâce à la vitesse exceptionnelle de Marie-Jo, nous remontons déjà de nombreuses places et passons à nouveau devant la 96. Puis un problème arrive, la moto a des ratés, elle coupe des fois en plein virage… On pense à un problème lié à l’essence. Nous changeons de réservoir pour mettre celui d’origine de 18 l qui n’a pas de système de remplissage rapide. Mais la moto continue à avoir le même problème sauf que ça ne le fait pas régulièrement. Nous pensons que c’est à cause de saletés qui avaient bouché le filtre à essence et une saleté a dû passer dans les injecteurs. Nous décidons de continuer comme ça, sinon il aurait fallu démonter toute la rampe d’injection (trop long), on remarque qu’elle ne le fait que quand on roule à bas régime. Alors il faut mettre du gros gaz et tout ira bien. Et grâce aux pilotes de choc de l’équipe qui font des chronos de fou, nous remontons régulièrement les places. Dans la nuit, Amandine Creusot double son relais, elle est remontée à bloc et roule très vite et Marie-Josée continue à faire des chronos exceptionnels. Natalie et moi maintenons un rythme régulier et, en fin de nuit, nous sommes en 33ème position…  L’équipe 96 a alors un problème sur la moto. Nous repassons devant et là, il faut cravacher pour prendre le large. On se donne au maximum et on arrive même à remonter les autres 600cc, incroyable !!!!

Après 24 heures de course, nous passons la ligne d’arrivée 27ème au classement général et surtout 1ère en catégorie 600cc, avec 11 tours d’avance sur le 2ème, et 3ème en catégorie Débutante (équipe n’ayant jamais fait de course de 24 H). Une course magique et une ambiance de fou… Pour une première en Endurance de 24 H pour tous les membres de l’équipe, c’est un résultat inattendu mais formidable.

Je n’ai qu’une chose à dire : merci !  A Pierre, Louis et Laura pour avoir préparé la moto comme des cMuriel simorre amandine creusot 24h de barcelone 20131Podium feminin 24h de barcelone 2013hefs, à toute l’équipe de mécanos qui a été formidable, au cuisinier qui nous a préparé de petits plats, aux chronométreurs qui ont fait un super boulot et surtout aux pilotes pour avoir tout donné et avoir gagné cette coupe…

On a gagné !!!!

 

Muriel Simorre