Votre panier est vide  Votre compte

Lady's Bike parle du Girls Racing Team

Ces femmes pilotes qui participent au Bol d’or !

Quatre femmes ont fait appel à leur endurance et se sont lancées sur le circuit Paul-Ricard lors des 24 heures moto du Bol d’or en Septembre 2016.

Muriel Simorre, pilote, 44 ans, créatrice de l’équipe.
Melissa Paris, pilote, 33 ans.
Jolanda Van Westrenen, pilote, 30 ans.

#19  Girls Racing Team

Elles sont trois, elles sont pilotes et avec leur manageur (Laura Costa, une femme également), elles forment le Girls Racing Team.

La fondatrice de l’équipe, Muriel, a commencé la course à 40 ans et en a aujourd’hui 44 ans. « Avant, je faisais des balades à moto en ville. C’est en voyant mon petit ami courir en circuit que j’ai commencé à m’y intéresser et que j’ai voulu m’y mettre moi aussi. On m’a souvent demandé si ça ne me faisait pas un peu peur, à mon âge, mais que ce soit en ville ou en Supersport, mon âge ne m’a jamais inquiété. »
Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour relever des défis ! C’est ainsi qu’après avoir participé à différentes courses, Muriel a décidé de s’inscrire pour les 24 Heures moto.
« Je préfère les courses d’endurance aux sprints. Pendant un sprint, la moindre petite erreur est souvent fatale. Dans les courses d’endurance, par contre, on a le temps de rattraper d’éventuelles erreurs et il y a un vrai résultat final, un peu comme une consécration. Je crois que c’est ce qui me plaît. Et lors d’une course, bien évidemment, le travail d’équipe est primordial. Il faut se battre ensemble. » Nous avons pu vérifier ses dires en côtoyant les membres de l’équipe pendant la course. Si l’ambiance était certe un peu tendue, nous avons néanmoins pu admirer les pilotes et les membres du staff discuter et rire ensemble. C’est probablement lors des relais que nous avons constaté toute l’efficacité de leur travail d’équipe.

Muriel n’a pas été la seule à montrer ses exploits lors des 24 Heures moto. Ses deux coéquipières, Mélissa, pilote américaine qu’elle a rencontrée lors d’un entraînement pour une course féminine, et Jolanda, pilote néerlandaise, ne sont pas passées inaperçues elles non plus ! Mélissa et Jolanda participent chacune, à des courses dans la catégorie 600cc dans leur pays respectif. L’américaine n’est pas totalement étrangère au bataillon puisqu’elle avait déjà participé aux 8 Heures de Suzuka en 2014, où elle avait montré son agressivité sur le circuit et prouvé que les femmes aussi pouvaient faire des étincelles.

Lors du Bol d’or, les équipes à se retirer sont relativement nombreuses. Même au sein des équipes les plus expérimentées, le point principal sur lequelle les coachs et les pilotes se focalisent est tout simplement d’aller jusqu’au bout de la course. Au total, pas moins de 23 équipes ont dû abandonnées. Cela n’a néanmoins pas découragé cette Girls Team qui, grâce à son énergie et au soutien de ses mécaniciens, manageurs et autres membres de l’équipe, a pu terminer la course en 23e position.

Image 1 : La pilote, Mélissa Paris lors des 8 Heures de Suzuka.

Image 2 : Jolanda s’apprête à relayer sa coéquipière

Image de gauche : La pilote Muriel, créatrice de l’équipe, a commencé à courir il y a seulement quatre ans. Son petit ami, mécanicien, et la manageur sont là pour l’épauler afin q’elle puisse se concentrer sur la course.

Image de droite: La manager de l’équipe et le staff encouragent leurs pilotes

18280641 722948087887496 1303139763 n

Img 1508

×